Qu’est-ce ?

C’est à travers le sang transporté dans les vaisseaux que nous allons pouvoir irriguer nos organes, afin que ces derniers reçoivent un apport suffisant en oxygène et en nutriments. Trois grands organes jouent un rôle capital dans la circulation et l’homéostasie sanguine : le cœur, les poumons et le rein. Le cœur joue le rôle de pompe et permet ainsi d’acheminer le sang jusqu’aux organes. Les poumons permettent d’enrichir le sang en oxygène à l’inspiration, mais aussi d’éliminer le CO2 (déchet) à l’expiration. Les reins jouent le rôle de filtre et permettent ainsi d’éliminer les toxines de notre sang.

 

 

Qui est concerné ?

Les maladies cardiovasculaires représentent 30% des décès en Suisse. Elles sont fortement associées à l’exposition de différents facteurs de risques, qui sont le résultat de nos mauvaises habitudes de vie.

Un des facteurs de risque les plus importants est l’hypertension. En Suisse, 25% de la population adulte souffre d’hypertension. Ce pourcentage est nettement à la hausse ces dernières années. On considère que 70% des personnes de 70 ans sont hypertendues.

Chaque année, on comptabilise 15'000 nouveaux cas d’infarctus, correspondant environ à 30% des décès. On estime que chaque 30 minutes une personne présente un infarctus du myocarde, responsable du décès de 40% des personnes de plus de 65 ans. Les accidents vasculaires cérébraux présentent la même incidence.

 

 

Evolution & prise en charge

Avant de mettre en place un traitement antihypertenseur, la tension artérielle doit être prise sur 24 heures. Une attention particulière est donnée aux valeurs nocturnes qui sont déterminantes pour le pronostic.

Avant d’entreprendre un traitement médicamenteux, il est recommandé d’agir sur les facteurs de risques. Le mode de vie peut considérablement influencer la tension artérielle. On peut agir au niveau de son alimentation, de son activité physique mais aussi son état émotionnel afin de minimiser les risques.