Qu’est-ce ?

Le concept de la douleur

La douleur est décrite comme une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable parfois pénible associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel (International Association for the Study of Pain). C’est un phénomène universel, multidimensionnel, plurifactoriel résultant d’un message nociceptif (douloureux) au niveau des terminaisons nerveuses (récepteurs) des différents tissus de l’organisme, qui ensuite est véhiculé par les "nerfs nocicepteurs" (voies afférentes) vers la moelle épinière puis le cerveau.

La douleur est une sensation liée à la conscience, elle s’efface lors du sommeil ou du rêve, et elle peut être atténuée lors d’états modifiés de conscience (relaxation, hypnose). Il existe deux catégories de douleur qui diffèrent principalement par leur durée et leurs caractères symptomatiques.

 

 

Qui est concerné ?

A un moment ou à un autre de sa vie, tout le monde a déjà ressenti une douleur, qu’elle soit aiguë ou chronique.

Ce sont toutefois les douleurs chroniques qui sont les plus problématiques, car elles ont des conséquences importantes sur la qualité de vie du patient : perte d’autonomie, handicap, isolement, risque de dépression et difficultés professionnelles.

Elles deviennent alors des maladies à part entière qui nécessitent un traitement à long terme, indépendamment de leur cause initiale (transformation des symptômes en syndrome).

 

 

Evolution & prise en charge

Actuellement, les professionnels de santé font de la lutte contre la douleur une priorité, répondant avant tout à un « objectif humaniste, éthique et de dignité de l’homme ».

Evaluation

La douleur est une entité subjective, qui repose sur des paramètres individuels, tels que la sensibilité, les expériences de douleur vécues précédemment, les ressources disponibles, les normes culturelles et l'état psychique du moment (calme ou anxiété par exemple). Cela la rend difficile à quantifier et à qualifier.

alt