Praluent®, car le prochain événement CV pourrait être le dernier!

Dans le cadre de l'étude ODYSSEY OUTCOMES, Praluent® a réduit significativement le risque d'événements cardiovasculaires indésirables majeurs MACE (critère d'évaluation primaire) et est le seul PCSK9i avec lequel une réduction de la mortalité globale a été observée dans une étude de résultats CV*.1,2,3


*Significativité statistique nominale uniquement selon les tests hiérarchiques (HR 0,85, IC à 95% 0,73–0,98).1,3
† Événements cardiovasculaires majeurs (MACE) = critère d’évaluation primaire combiné de décès par MC, infarctus du myocarde non fatal, AVC ischémique fatal et non fatal et angine de poitrine instable nécessitant une hospitalisation.2
‡ Issu d’une analyse de sous-groupes pré-spécifiés selon la valeur initiale de LDL-C ≥ 2,6mmol/l (n=5’629).2
 

 

ODYSSEY OUTCOMES, La plus longue étude avec un inhibiteur de PCSK9 (Praluent®):2

  • Praluent® a réduit de 15% le risque de survenue du critère d'évaluation primaire (événements cardiovasculaires majeurs).
  • Praluent® est associé à une réduction de la mortalité globale de 15%
     

Praluent® s'est avéré encore plus bénéfique chez les patients ayant un LDL-C initial élevé (≥2,6 mmol/l):2 

  • Praluent® a réduit le risque d'événements cardiovasculaires majeurs de 24%.2
  • Une diminution de la mortalité globale de 29% a été observée (analyse post hoc).3
     

Le bon profil de sécurité, comparable à celui du placebo (à l'exception des réactions au site d'injection§) a été confirmé de nouveau, et aucun nouveau risque concernant la sécurité n'a été identifié dans le cadre de cette étude après 5 ans.1

Traitement de l'hypercholestérolémie

Les inhibiteurs de PCSK9 sont un moyen efficace permettant à la plupart des patients d'atteindre leurs valeurs cibles.

En complément du changement de mode de vie, les médicaments dotés d'autres mécanismes d'action ou la LDL-aphérèse - en dernier recours - sont les traitements disponibles pour réduire les valeurs de LDL-C élevées.4


Adapté de: 4 
 

À la différence des médicaments traditionnels tels que les statines et l'ézétimibe (modulateurs lipidiques), qui dégradent le stock de cholestérol dans le foie, les inhibiteurs de PCSK9 comme l'alirocumab (Praluent®) augmentent le nombre de récepteurs au LDL-C présents à la surface des hépatocytes.4


# Pourcentage de variation moyen arrondi par rapport au placebo en plus de la statinothérapie actuelle chez les patients présentant une hypercholestérolémie primaire 
 

  • Un traitement par statines permet une baisse de 50% du LDL-C; malheureusement, des effets indésirables touchant les muscles surviennent fréquemment (dans 7% à 29% des cas).8
  • Par ailleurs, grâce à l'ézétimibe, le LDL-C peut être réduit de 20% supplémentaires environ.6

 
Les inhibiteurs de PCSK9 tels que l'alirocumab (Praluent®) assurent une réduction supplémentaire significative du LDL-C allant jusqu'à > 60%.7
 

1. Liste des spécialités Praluent®, mise à jour 1.11.2019. www.spezialitaetenliste.ch.  
2. Groupe de travail lipides et athérosclérose (GSLA) Prévention de l'athérosclérose - Focalisation sur la dyslipidémie, 7e édition, 2020. 
3. Mach F, Baigent C, Catapano AL, et al. 2019 ESC/EAS Guidelines for the management of dyslipidaemias: lipid modification to reduce cardiovascular risk. Eur Heart J. 2020;41(1):111-188.

Praluent®. PA : alirocumab. I: en complément d'un régime alimentaire et d'une statine à la dose maximale tolérée +/- autre traitement hypolipémiant chez l'adulte présentant une hypercholestérolémie (incluant l’hypercholestérolémie familiale hétérozygote) nécessitant une réduction complémentaire du cholestérol LDL-C. Réduction du risque d’événements cardiovasculaires (IM, AVC ischémique, AI nécessitant une hospitalisation) chez les patients à risque cardiovasculaire élevé. P: dose initiale recommandée (injection s.c.) 75 mg. Autres dosages: 300 mg 1x toutes les 4 semaines ou dose maximale 150 mg 1x toutes les 2 semaines. CI: hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients. MP: réactions allergiques générales, y compris le prurit, l'hypersensibilité, l'eczéma nummulaire, l'urticaire et la vascularite d'hypersensibilité ; en cas de réactions allergiques graves arrêter le traitement. Des angioœdèmes ont été rapportés dans le cadre d’études observationnelles. IA: pas d'effet pharmacocinétique sur d'autres médicaments. Pas d'influence sur l'efficacité par des thérapies qui accroissent PCSK9 (comme les statines et autres hypolipémiants). EI: réactions au site d'injection, symptômes des voies aériennes supérieures, douleurs musculosquelettiques, prurit, diarrhée, infection des voies urinaires. Pr: solution de 75 mg à injecter en stylo pré-rempli, boites de 1,2 ou 6 stylos. Solution de 150 mg à injecter en stylo pré-rempli, boites de 2 ou 6 stylos. Cat.rem.: B*. Tit.AMM: sanofi-aventis (suisse) sa, 1214 Vernier/GE. MàJ: novembre 2020. Pour de plus amples informations, voir l’information destinée aux professionnels sur www.swissmedicinfo.ch.

 

Références

  • * Avec une significativité statistique nominale uniquement selon les tests hiérarchiques (HR 0.85, IC à 95%: 0,73-0,98)1,3
  • § Réactions localisées au site d'injection (3.8 % dans le groupe sous PRALUENT®, contre 2.1 % dans le groupe sous placebo + statines au maximum de tolérance, p < 0.001)2
  • AVC=accident vasculaire cérébral; CV=cardiovasculaire; HR=hazard ratio; IC=intervalle de confiance; LDL-C=cholestérol à lipoprotéines de basse densité; MACE=événements cardiovasculaires majeurs; MC=maladie coronarienne; PCSK9i=inhibiteur de la proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9; RRR=réduction relative du risque
  1. Information professionnelle Praluent®, mise à jour 11/2020, www.swissmedicinfo.ch
  2. Schwartz GG, et al. Alirocumab and cardiovascular outcomes after acute coronary syndrome. N Engl J Med. 2018;379(22):2097-2107.
  3. Steg PG, et al. Effect of Alirocumab on Mortality After Acute Coronary Syndromes. Circulation. 2019;140(2):103-112. 
  4. Ference BA, et al. Low-density lipoproteins cause atherosclerotic cardiovascular disease. 1. Evidence from genetic, epidemiologic, and clinical studies. A consensus statement from the European Atherosclerosis Society Consensus Panel. Eur Heart J. 2017;38(32):2459-2472.
  5. Information professionnelle Atorvastatin Pfizer®, mise à jour 08/2020, www.swissmedicinfo.ch
  6. Information professionnelle Ezetimibe ORGANON®, mise à jour 12/2012, www.swissmedicinfo.ch
  7. Robinson JG, et al. Efficacy and safety of alirocumab in reducing lipids and cardiovascular events. N Engl J Med. 2015;372(16):1489-1499.
  8. Stroes ES, et al. Statin-associated muscle symptoms: impact on statin therapy-European Atherosclerosis Society Consensus Panel Statement on Assessment, Aetiology and Management. Eur Heart J. 2015;36(17):1012-1022.